CGT AAJB

ITEP : réunion des délégués du personnel du mois d'octobre

20 Octobre 2008 , Rédigé par cgt aajb Publié dans #AAJB


La réunion des délégués du personnel a eu lieu le vendredi 10 octobre.
Nous mettrons prochainement en ligne un compte rendu détaillé. En attendant, voici quelques infos et commentaires sur cette rencontre entre les DP et la Directrice accompagnée d'un chef de service.

Heures de grève
Suite à la grève du mois de septembre, nous réclamions au minimum l'étalement des retenues sur salaire. Dans un souci d'apaisement, la Direction Générale avait, quelques jours plus tôt, répondu favorablement à cette demande. Nous nous attendions donc à conclure un protocole d'accord sur cette question. Inutile de vous préciser notre surprise et notre incompréhension lorsqu'on nous a répondu que seuls des acomptes pouvaient etre consentis pour amortir les pertes de salaire !
Le dénouement de cette affaire devait s'effectuer quelques heures plus tard, après un coup de téléphone "énervé" à la DG. Celle-ci confirmait sa position et son engagement. Le lundi suivant, nous étions reçus par la Directrice et parvenions enfin à nous entendre. Les retenues seront donc bien étalées sur trois mois.
Conformément aux engagements qu'ils avaient pris, les syndicats SUD et CGT ont d'ores et déjà débloqué 500 € pour venir en aide aux collègues qui auraient des difficultés financières. Nous ferons également appel à la solidarité des salariés de l'AAJB en les sollicitant très prochainement par le biais d'un tract.

Cuisine
Comme nous nous y attendions, le rapport des services vétérinaires est très défavorable. Deux grands problèmes ont été pointés : le portage (nombre de repas livrés à l'extérieur supérieur à 30%, ce qui implique de nouvelles règles sanitaires) et l'éloignement de la réserve alimentaire. Des solutions sont à l'étude : appel à une entreprise extérieure, confection des repas sur les groupes ; installation d'un "algeco". 
Notre position est simple et claire : la cuisine doit être pérennisé en bénéficiant notamment des investissements nécessaires à son maintien. 

Sport
Il s'agit à notre avis de la situation la plus préoccupante et la plus scandaleuse.
Notre collègue connaît une dégradation spectaculaire de ses conditions de travail et aucune solution sérieuse n'a été proposée. La Directrice reconnait au demeurant que la construction de la salle d'activités sportives sur le site de Clinchamps (inscrite au Plan Pluriannuel d'investissements)  n'est pas une priorité pour les tutelles...
Nous ne pouvons accepter une telle réponse.
Notre collègue a informé l'Inspecteur du travail de sa situation et nous avons également sollicité un rendez-vous auprès de la DDASS.


Commenter cet article