CGT AAJB

Association REVIVRE : la sécurité des salariés est un droit !

24 Mai 2012 , Rédigé par CGT AAJB Publié dans #Actualités

Union Syndicale Départementale CGT de la Santé et de l’Action sociale


SUD Santé sociaux du Calvados

 

 

 

 

Rétablir un dialogue social respectueux des prérogatives des représentants du personnel

 

Mécontent du tract intitulé « Educatrice agressée. Une situation qui aurait pu être évitée », la direction de Revivre s’est autorisée à convoquer les Délégués syndicaux CGT et SUD, également représentants du personnel, afin d’évoquer avec eux leur « attitude lors de la survenance de l’agression » de la salariée blessée de plusieurs coups de couteaux.

 

Nous nous étonnons d’une telle démarche. Nous la considérons comme une tentative d’intimidation malencontreuse. Par un courrier en date du 28 mars, les représentants départementaux CGT et SUD ont demandé à être reçu par la direction de Revivre afin de s’assurer que ce type de pression ne se renouvellera pas. La direction de l’association a opposé une fin de non recevoir en expliquant qu’il n’y avait aucun problème ! Cette attitude méprisante doit cesser ! Nous réitérons cette demande d’entrevue, seule à même d’assainir les bases du dialogue social au sein de l’association.

 

 

Prendre véritablement en compte la violence subie par les personnels

 

L’agression dont a été victime notre collègue est d’une extrême gravité et aurait pu connaître une fin tragique. Elle fait suite à d’autres évènements du même type qui se sont déroulés ces dernières années. Ces phénomènes de violence, liés notamment aux évolutions de la population accueillie, appellent des réponses et des moyens à la mesure des besoins exprimés sur le terrain.

 

Les organisations syndicales CGT et SUD Revivre ont réclamé auprès des financeurs les moyens suffisants et adaptés pour permettre aux professionnels d’intervenir en toute sécurité. Elles ont également interpellé la direction de Revivre et avancé un certain nombre de propositions afin que soient pris en compte ces phénomènes. Certaines modifications apportées récemment au « protocole de gestion des situations de violence » vont dans ce sens. Ce document reste néanmoins à améliorer. Ce sera le sens des prochaines interventions des représentants du personnel SUD et CGT de l’association REVIVRE.

 

La sécurité des salariés est un droit consigné dans le Code du travail. Comme le stipule l’article L 4121-1, l'employeur doit prendre « les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des travailleurs ». Sa responsabilité est engagée en cas de manquement.

 

 

Les syndicats SUD et CGT restent plus que jamais déterminés à faire respecter ce droit afin de préserver des conditions de travail rendues toujours plus difficiles par le manque de moyens que sont venues aggravées les récentes coupes budgétaires dans le secteur !

 

 

Tract pdf

 

 

 


Commenter cet article