CGT AAJB

Une détermination intacte !

17 Octobre 2010 , Rédigé par cgt aajb Publié dans #Santé-Retraites

 

Retour en images sur la manifestation de samedi à Caen, suivi d'une déclaration du Comité Régional CGT de Normandie.

 

La prochaine manifestation aura lieu mardi à 10h. 

 

Tous ensemble nous pouvons gagner !


 

 

 

 

Déclaration de Thierry LEPAON

Secrétaire Général du Comité régional CGT de Normandie


  

Rien n’y fait ! Malgré les mensonges, la falsification des chiffres, les violences policières, les salariés et plus largement le pays, expriment leur refus de l’injustice. Le mardi, le jeudi ou le samedi, tous les jours de la semaine ou le week-end, chaque salarié, chaque entreprise, chaque collectif de travail s’exprime sous des formes différentes, au rythme qui lui convient. Le renouvellement est continuel. Nous ne sommes pas toujours les mêmes dans la rue, en assemblée générale ou en arrêt de travail mais, toutes et tous, nous manifestons notre volonté de défendre notre système de retraites par répartition et notre rejet déterminé de cette réforme.

 

Non !, ce gouvernement n’a aucune légitimité pour faire passer en force cette réforme. Il n’a ni la légitimité politique, ni évidemment, la légitimité sociale. Elle ne figurait pas dans le programme du candidat à l’élection présidentielle ni dans le programmes des partis politiques majoritaires à l’Assemblée nationale. S’agissant d’une loi sur le travail, elle n’a même pas fait l’objet d’une négociation préalable pourtant prévue dans l’article 1 du Code du Travail.

 

De plus en plus nombreux, des salariés s’engagent et manifestent. Le lien entre générations est chaque jour renforcé par notre mouvement. L’entrée dans l’action, cette semaine, des étudiants, après les lycéens, en est un nouveau témoignage éclatant. Les salariés, sur leurs lieux de travail décident en Assemblée générale d’actions, d’arrêts de travail, de grèves. Ils décident collectivement et démocratiquement des formes, des modalités, des rythmes des actions. Cette démocratie vivante est une des forces du mouvement, la garantie de son caractère durable et une des clés du succès.

 

L’autre force du mouvement est son unité. Les salariés ont un intérêt commun : la défense de leur système de retraites par répartition et de l’âge légal de départ à 60 ans. Ils doivent être unis dans l’action pour le défendre cet intérêt commun et porter les propositions. C’est pourquoi aussi il faut renforcer le syndicalisme. Dans cette période, nous en mesurons l’utilité et la nécessité.

 

En effet il faut contraindre le gouvernement et le patronat à négocier. Nous devons être forts, unis, déterminés et porteurs de propositions.

 

Alors, dès demain, lundi et le 19 octobre on remet ça !

 

 

Fait à Caen, le 16 octobre2010

 

Commenter cet article