CGT AAJB

ITEP Vallée de l'Odon : pour en finir avec la souffrance des personnels

26 Novembre 2012 , Rédigé par CGT AAJB Publié dans #AAJB

 

Reconnaître la souffrance au travail

Le profond malaise qui règne parmi les personnels de l’ITEP Vallée de l’Odon a donc trouvé son point culminant dans la « Lettre ouverte » adressée au Directeur général de l’Association des Amis de Jean Bosco. Soutenue par près de 80 % des salariés, cette initiative voulait créer un électrochoc afin que les phénomènes de souffrances au travail qui se propagent dans cet établissement et qui ne sont pas nouveaux trouvent enfin des réponses adaptées à la gravité de la situation.

 

L’AAJB répond enfin à ses obligations !

Le Directeur général de l’AAJB, contrairement à son prédécesseur, semble enfin prendre la mesure de cette situation. L’Association répond ainsi à ses obligations en matière de sécurité envers les salariés.

En revanche, les « investigations » souhaitées par la Direction générale ne sauraient engager le Comité d’Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail qui n’a pas pour vocation de vérifier que des actes « pénalement répréhensibles » ont été ou non commis. Ce type de démarche relève de la seule responsabilité de l’employeur.

Quant à la méthode retenue pour ces « investigations », nous doutons qu’elle puisse garantir une « expression libre » des salariés dans un « cadre sécurisé »

 

Expertise sur les risques psychosociaux

Se saisissant de cette « Lettre ouverte » ainsi que des différents courriers dont il a été destinataire, le CHSCT a décidé du recours à une expertise en risques psychosociaux, conformément à l’article L 4614-12 du Code du travail, afin de se donner les moyens de mesurer les dangers auxquels sont exposés les personnels. Une délibération est en cours d’écriture avec le cabinet d’experts pressenti et sera votée lors de la prochaine réunion du CHSCT le 17 décembre. 

 

 

 

Version pdf


 

Commenter cet article