CGT AAJB

NON A LA DÉNONCIATION DES CONVENTIONS COLLECTIVES !

2 Décembre 2011 , Rédigé par CGT AAJB Publié dans #Conventions Collectives

Non au démantèlementNos conventions collectives plus que jamais en danger …

 

Les employeurs persistent à vouloir saccager nos conventions collectives et reviennent dans les commissions paritaires de négociation avec leurs propositions indécentes qui visent à fragiliser et individualiser le salarié, à augmenter coûte que coûte le temps de travail pour écraser la masse salariale.

 

Déjà la FEHAP a dénoncé partiellement la convention collective 51 et les propositions que portent à nouveau les employeurs de la CC 66, maintes fois rejetées par les salariés, s’apparentent à un véritable chantage à la dénonciation. Aujourd’hui c’est l’association nationale des présidents de conseil généraux qui voudrait prendre part aux négociations paritaires… ??? Nous refusons et refuseront encore plus fort la marchandisation du travail social.

 

Chacun doit prendre ses responsabilités et la CGT ne se satisfera pas des discours incantatoires des employeurs qui évoquent sans cesse la qualité de la prise en charge des usagers dans les établissements et services… C’est une revendication première de la Fédération CGT de la santé et de l’action sociale ; les professionnels, qui sont « la force de travail » du secteur (car sans eux rien ne peut fonctionner…) doivent être respectés, c’est-à-dire disposer de moyens et de salaires décents pour pouvoir œuvrer efficacement.

 


CA SUFFIT !


Ne laissons pas les employeurs et les financeurs casser nos conventions collectives, mettre à mal nos valeurs et notre éthique professionnelle, nos conditions de travail…

 

 

LE 7 DECEMBRE


TOUS DANS L'ACTION


RASSEMBLEMENT DEVANT LE SIEGE DE L'ACSEA

(Impasse des Ormes, Hérouville Saint Clair)

 


Tract distribué dans les associations du département.

 

 

 

 

 


Commenter cet article